AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et si la Mort venait vous parler de ses états d'âme ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskell
Modos
Modos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 32
Localisation : Dans les flammes du silence...
Fonction : étudienne en métier de la mode et du spectacle
Hobbie : manga, pop japonaise, Métal, Hard-rock, mon taff, manga, sortie, amis,...
Date d'inscription : 07/06/2006

Feuille de personnage
LVL:
2/10  (2/10)
Pts de destin: 1
XP force: 2

MessageSujet: Et si la Mort venait vous parler de ses états d'âme ?!   Dim 26 Nov - 6:37

La Mort Veut Vous Parler


« Je suis la mort. Enfin, pas tout à fait, disons plutôt un émissaire, un exécuteur, voire même un messager. Je ne dirais pas que j'aime ce que je fais, mais je ne le déteste pas non plus. Disons que c'est mon travail, je le fais, point. Vous me demandez depuis quand ? Depuis quand, voyons… longtemps, depuis toujours en fait. Le temps n'a que peu d'importance dans ce que je fais. Peut-être en a-t-il pour les gens que je croise, il en a sûrement même, mais que voulez-vous, tout le monde meurt…

Mon premier travail ? Non, je ne m'en souviens pas, mais je devais être excité, avoir une telle responsabilité et ne jamais avoir de remords est quelque chose de fantastique à vivre… Je ne dis pas que parfois, ma main hésite lorsque je la pose sur le corps encore chaud, quand c'est un enfant c'est encore plus troublant mais je ne recule jamais. De toute façon ils sont morts, alors qu'on le veuille ou non, il faut que je fasse mon travail.
Je me souviens bien de quelques cas, des moments étranges, inattendus ou même presque comiques. Vous n'y verriez rien de comique, absolument rien, mais pour moi, me retrouver en face d'un homme que l'on m'a envoyé chercher et le voir bien vivant me laisse perplexe. Si ça c'était arrêté là, je me serais contenté de partir mais… l'homme m'avait vu. Comment était-ce possible ? Comment un simple mortel pouvait-il me voir moi ? L'homme avait tout simplement invoqué quelque esprit et je m'étais retrouvé devant lui. Il était sans nul doute très puissant mais je n'étais apparemment pas l'esprit attendu ! Le comique de la situation était que sa propre vie devait prendre fin le jour même, quelques heures après mon arrivée. J'ai alors décidé de rester près de lui jusqu'au moment où je devrai faire mon travail. L'homme n'en croyait pas ses yeux, une sentinelle de la mort le suivait ! Je m'étais amusé de la situation, lui beaucoup moins, et surtout lorsque la voiture l'a renversé en bas de chez lui… L'homme a même réussi à m'insulter alors que son corps l'abandonnait lâchement. Pauvres mortels, condamnés à mourir.
Ai-je été mortel un jour ? A vrai dire… je n'en sais rien. C'est bien probable, on ne peut m'avoir inventé. Et puis j'ai bien cette apparence que vous voyez présentement, et si elle se trouve être fidèle à ce que j'ai été en tant que mortel, alors j'étais fort bel homme. Parfois je me prends à m'imaginer dans la vie d'un mortel, pouvoir jouir de toutes ces choses inutiles qui peuplent vos vies.

Je sais ce que vous pensez alors que vous me regardez, vous pensez que je suis un usurpateur, que je ne peux être celui que je prétends. Vous voulez testez ? Une preuve de ce que je suis vous satisferait-elle ? Je pourrais vous en donner une sur le champ et faire de vous l'objet de ma preuve… Vous pâlissez, mon bon ami, vous avez peur, n'est-ce pas ? Non, ne le niez pas, je peux le voir en vous. Je ne suis pas n'importe qui ! »
C'est ce que je lui ai dit alors qu'il m'accablait de questions. Pauvre homme, je crois que j'ai vraiment réussi à lui faire peur sur le moment. Mais il l'avait cherché. On ne doute pas de moi, je ne le permets pas. Cet homme non plus n'est pas n'importe qui, il peut me voir et je peux assurer que ce n'est pas chose commune.
Il m'avait un jour aperçu aux abords d'un accident de voiture. Trois passagers morts et un grièvement blessé. Après avoir emmené les trois morts, je suis resté. Si le blessé mourrait, il était pour moi.
« Vous brûlez de savoir comment je fais, n'est-ce pas ? Les coulisses de la mort vous intriguent. Je pourrais vous les raconter, vous décrire ce que l'on y trouve, ce que vous n'y trouverez jamais aussi. Mais je ne vois pas pourquoi je vous raconterais tout ça, vous le verrez bien un jour. Pas encore, d'ailleurs, votre vie n'est pas encore prête à prendre fin. Comment le sais-je ? C'est simple. Les médium, voyants et autres sorciers appellent cela l'aura. C'est de cela dont je me sers pour savoir si votre vie s'apprête à prendre fin ou bien si vous pouvez encore monter des plans pour l'avenir. La votre est encore pure, vous ne craignez rien. N'ayez donc pas peur de moi. Non, je ne suis pas un meurtrier, je ne prends pas les vies à mon aise, ce serait bien trop facile et sans intérêt d'ailleurs. Je me contente de collecter les âmes, voilà tout.

Vous êtes curieux, les questions que vous me posez sont toujours très ciblées mais je vois que vous cherchez des réponses à vos propres questions au lieu de chercher à comprendre ce que je suis. Et vous ? Pourquoi ne me parlez-vous pas de vous ? »
Mon interlocuteur était étonné par ma curiosité, il ne s'attendait pas à ce que je retourne le jeu. Après une heure passée près de lui, il me plaisait déjà. Son petit côté timide et réservé se mariait à merveille avec les envies obscures qu'il avait en lui. Pourquoi cette soif de connaissance de la mort ? Pourquoi avoir fait appel à un ange de la mort ? Et surtout pourquoi avais-je été celui qui avait entendu l'appel ? Je ne suis pourtant pas le seul émissaire à œuvrer, et il a même fallu que je tombe sur un mortel tout à fait à mon goût. Quel pêcher que de fantasmer sur un mortel… Sa question suivante avait d'ailleurs l'amour pour la mort…
« L'amour ? Tu veux savoir ce que je ressens ? Je suis la mort, je ne peux ressentir ces sentiments. Enfin, je ne suis pas censé m'éprendre de ceux que je viens chercher… Il y a pourtant eu des moments d'égarement.
Je me souviens d'un jeune homme, malade, il souffrait beaucoup mais la douleur n'avait aucun impact sur sa beauté. Il était divin. A cette époque, j'agissais beaucoup en hôpitaux, ça avait été ma tâche pendant plusieurs années. Une tâche bien ingrate cela dit, prendre en charge l'âme d'un enfant n'a jamais rien eu de gratifiant.
Je le voyais de temps en temps, lorsqu'il passait prendre des nouvelles d'autres malades. Il aimait se promener dans les couloirs de l'hôpital, tout comme moi d'ailleurs. Nous nous croisions beaucoup, je le voyais mais lui ne me voyait pas. Je passais de longs moments à son chevet, surtout lorsqu'il était souffrant et qu'une rechute l'accaparait, je ne le quittais que pour le travail, ce qui était assez rapide. Il était d'une douceur incroyable, en tant que mortel, je l'aurais facilement charmé. Je ne sais pas s'il aurait succombé, je le pense à en juger de ses visites. Il y avait beaucoup de garçons de son âge, des camarades de classe sûrement, le pauvre jeune homme était encore lycéen. Mais il y en avait un en particulier, un grand brun. Et un jour, j'ai fait ce pour quoi j'ai fait pénitence pendant plusieurs mois. Je me suis glissé dans le corps du grand brun alors qu'il allait embrasser le jeune malade. Prendre possession d'un corps mortel nous est strictement interdit mais j'ai succombé… Le contact de ses lèvres était tout simplement magique. Mais j'ai aussi ressenti toutes les émotions que mon hôte avait en lui. J'en suis ressorti quasiment fou. Comment, me demandes-tu ? Ce que j'admire en vous, les mortels, est ce tissu complexe d'émotions et de sentiments. Ils sont cruels, tous autant qu'ils sont. Même la mort est plus douce que cela… Vous vivez dans une douleur continuelle, c'est atroce… Je comprends pourquoi beaucoup disent que la mort est une délivrance… Oh, je te vois venir, tu te demandes comment j'ai fait pour ressentir des… ‘sentiments' pour ce jeune homme… Je n'en sais rien, mais ce n'était de toute façon pas la première fois.
Il avait ce regard couleur océan, un air si doux. J'ai culpabilisé après avoir pris son âme, je m'en suis voulu de ne pas avoir le pouvoir de vie. Mais il souffrait tellement que j'ai fini par trouver la mort plus douce pour lui que la vie. La veille de son départ avec moi, il m'a vu dans sa chambre. Il n'avait pas vraiment compris qui j'étais, bien que je crois qu'en fait il s'en doutait. Il m'a souri et m'a légèrement tendu la main. Je ne suis pas matériel aussi ne l'ai-je pas prise mais… je me suis approché de lui. Son sourire s'était agrandi, il y avait tant de douceur en lui… La fatigue l'empêchait même de parler, il n'a pu me murmure que quelques mots. « Encore un peu », c'est ce qu'il m'a dit. De toute façon, je n'ai aucun pouvoir sur les vies, sa mort était prévue pour le lendemain.
Le lendemain, je suis venu le chercher. Je ne dirais pas qu'il m'attendait mais presque. J'ai posé ma main sur son cœur et… il est venu avec moi. Quelques temps plus tard, j'avoue avoir récidivé. Comment ? Eh bien... je me suis à nouveau glissé dans le corps d'un mortel. Un homme d'âge mûr, fort et bien bâti. Ma surprise ne fut que plus grande lorsque dans sa chambre, je vis un autre homme, un peu plus jeune. Ils se sont installés sur le lit, se sont embrassés... ils ont même fait l'amour... Déstabilisant, voilà ce que c'est. Ne vous moquez pas, je ne suis pas humain, vos sensations m'échappent. Vous semblez ne pas être interpellé, pourtant vous autres mortels attachez tellement d'importance au sexe de vos partenaires, un homme avec un autre ne vous choque-t-il pas ? L'homme aime le vice, certes... Et vous ? Si je me glissais dans la peau d'un homme, me laisseriez-vous goûter à votre corps ?... »

Source Tsuki no Kakyoku

_________________
¤*Magot et prètresse fujoshi (腐女子)*¤

*Fille d'ArchangeTS, soeur d'Hitsugaya, cousine de Tris699, maîtresse de shalimar, femme de Cristen*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passions-ephemeres.over-blog.com/
Crash.8
Modos
Modos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1382
Age : 34
Localisation : Sur Terre
Fonction : Ma fonction actuelle
Hobbie : Mes hobbies bien sur..... programmer
Date d'inscription : 22/06/2006

Feuille de personnage
LVL:
2/10  (2/10)
Pts de destin: 1
XP force: 1

MessageSujet: Re: Et si la Mort venait vous parler de ses états d'âme ?!   Dim 26 Nov - 13:44

Jolie façon de voir l'ange de la mort.... mais une question se pose :
Si ce n'est pas lui qui décide qui doit vivre ou mourir, qui le fait ??? Dieu ou c'est un autre ange qui s'en occupe.

La révélation de l'année, les anges de la mort peuvent aimer les hommes ...lol

_________________
www.DTSoft.fr.st

"Vive les Glands " dit le Scratounet à grandes quenottes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.DTSoft.fr.st
Tryskell
Modos
Modos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 32
Localisation : Dans les flammes du silence...
Fonction : étudienne en métier de la mode et du spectacle
Hobbie : manga, pop japonaise, Métal, Hard-rock, mon taff, manga, sortie, amis,...
Date d'inscription : 07/06/2006

Feuille de personnage
LVL:
2/10  (2/10)
Pts de destin: 1
XP force: 2

MessageSujet: Re: Et si la Mort venait vous parler de ses états d'âme ?!   Dim 26 Nov - 14:41

Et si tous n'étaient que endrogines ?! scratch

Il y a bien une légende qui dit qu'au début du monde, les dieux vivaient parmis les mortels, ni-homme ni-femme mais un peu des deux en même temps.

Ca fait réfléchir quand même un peu !

:roll: :silent: :|

_________________
¤*Magot et prètresse fujoshi (腐女子)*¤

*Fille d'ArchangeTS, soeur d'Hitsugaya, cousine de Tris699, maîtresse de shalimar, femme de Cristen*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passions-ephemeres.over-blog.com/
Crash.8
Modos
Modos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1382
Age : 34
Localisation : Sur Terre
Fonction : Ma fonction actuelle
Hobbie : Mes hobbies bien sur..... programmer
Date d'inscription : 22/06/2006

Feuille de personnage
LVL:
2/10  (2/10)
Pts de destin: 1
XP force: 1

MessageSujet: Re: Et si la Mort venait vous parler de ses états d'âme ?!   Lun 27 Nov - 11:55

Je crois que c'est mieux de ne pas avoir de sexe défini, car comme ça on n'a pas les défauts de l'un ou de l'autre.... si vous voyer ce que je dis.

_________________
www.DTSoft.fr.st

"Vive les Glands " dit le Scratounet à grandes quenottes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.DTSoft.fr.st
Gini81
Squatteur(se) VIP
Squatteur(se) VIP
avatar

Masculin
Nombre de messages : 820
Age : 44
Localisation : dans le dojo si tu ne voie pas cherche moi mieux
Fonction : jardinier peintre
Hobbie : famille,judo, amis, ...
Date d'inscription : 12/06/2007

Feuille de personnage
LVL:
2/10  (2/10)
Pts de destin: 0
XP force: 2

MessageSujet: Re: Et si la Mort venait vous parler de ses états d'âme ?!   Sam 6 Oct - 17:42

la mort fait parti de la vie,car si il est naturel de naitre il est aussi naturel de mourir.
Moi je suis athée et je ne croix pas en dieux. Et je n'ai aucune forme de croyance.Par conséquant il m'est aussi impossible de croire aux anges.JE ne puis non plus donner un sexe a la mort,car la mort est ce quelle est mais elle n'est pas plus homme que femme,qu'annimal ou végétal;elle touche toute les formes de vie a un moment donner de manières multiple et divertifié.
Par contre, ce texte est une trés belle manière littéraire de d'aborder le sujet.

_________________

Pensez, vivez et revenez après.

(GINI OLG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si la Mort venait vous parler de ses états d'âme ?!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si la Mort venait vous parler de ses états d'âme ?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris - Le Musée d'Orsay...
» Si un génie venait vous rendre visite...
» « Te parler du bon temps, qu'est mort & je m'en fous ♥ »
» Vos amis se lasseront de parler de vous ; vos ennemis, jamais ! [PV Ashlynn]
» Venez si vous l'osez...l'Enfant de la Mort vous accueille...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Arts :: Littérature-
Sauter vers: